Lexique de l'Espagne Moderne
Michel Boeglin - Vincent Parello
Précédent   Suivant
La Reconquête Version imprimable ajouter au classeur

La conquête musulmane de l'Espagne commence en 711, lorsque le dernier roi wisigoth Rodrigue est battu sur le río Barbate par une expédition militaire berbère emmenée par le lieutenant Tarik. La percée spectaculaire de ses troupes, une fois franchi le détroit de Gibraltar, anéantit le royaume wisigoth et presque toute la péninsule tombe bientôt sous domination musulmane. Seuls résistent quelques bastions montagneux au nord de la péninsule.

En 756, Abd er-Rahman, de la dynastie des Omeyyades, s'empare du pouvoir à Cordoue et donne naissance à l'émirat de Cordoue, très vite doté d'une administration exemplaire. En 929, l'émirat de Cordoue devient un califat sous Abd al-Rahman III et se transforme en un formidable centre intellectuel et culturel.

Toutefois, le califat de Cordoue se morcelle en 1031 en plusieurs principautés, les taifas, au lendemain de la crise provoquée par le gouvernement du calife Almanzor. Cet affaiblissement profitera à l'expansion castillane. Les rois chrétiens ne conçoivent pas leur pouvoir en termes d'enracinement territorial mais en terme de mission divine : celle de reconquérir les territoires envahis par les Maures pour les rendre à la chrétienté. La guerre contre l'Infidèle, la Reconquista, devient, dès la fin du XIe siècle, une guerre sainte. Ferdinand Ier, roi de Castille, se lance à la conquête du León et annexe le royaume à son propre territoire. En 1054, il s'emparera également de la province de Navarre. Il parviendra encore à prendre Coimbra aux Maures, en 1064, faisant de la Castille un royaume particulièrement puissant. En 1085, c'est Alphonse VI, le roi de León et de Castille, qui s'empare du royaume de Tolède.

Pour contrer son avancée, les princes musulmans des royaumes de Taifas appellent à l'aide, en 1086, la dynastie berbère d'Afrique du Nord, les Almoravides. L'avancée chrétienne en sera ralentie. En 1118, toutefois, Alphonse Ier, roi d'Aragon et de Navarre, s'empare de Saragosse avec l'aide de barons français au terme de quatre ans de combats contre les Maures. A la mort d'Alphonse en 1134, le royaume d'Aragon et le comté de Catalogne sont réunis.

En 1156, une seconde dynastie d'Afrique du Nord prend pied dans la péninsule: les Almohades. Ces derniers professent un islam rigoriste et infligent de sévères défaites aux chrétiens, notamment à Alarcos. La reconquête se transforme en une véritable croisade, encouragée par le pape Innocent III. Elle conduit à la grande victoire de Las Navas de Tolosa en 1212 qui signe la fin de l'Espagne almohade.

En 1236, Ferdinand III de Castille s'empare de Cordoue, puis de Séville en 1248. En 1238 Jacques le Conquérant s'est emparé, pour sa part, du royaume de Valence.

A la fin de l'année 1491, le royaume de Grenade, dernier bastion musulman d'Espagne, tombe aux mains des Chrétiens. Le 2 janvier 1492, l' entrée triomphale dans la ville de Grenade des Rois Catholiques Ferdinand d'Aragon et Isabelle de Castille venait clore plusieurs siècles de Reconquista.

 
Précédent   Suivant